Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Il y a un monde entre le « bonhomme Franklin » et Richard Powers, entre le plus illustre citoyen de Philadelphie et l’auteur de Three Farmers on Their Way to a Dance (1985), entre l’une des figures emblématiques de la Révolution américaine et l’un des écrivains contemporains les plus étonnants et novateurs. Nous ne jouerons pas au jeu des correspondances secrètes et des liens cachés. Dans ce numéro, Transatlantica croise simplement les regards, littéraire et historien, afin de dépoussiérer les mythes de l’Amérique ou d’interpréter une écriture complexe et singulière.

2Coordonnés par Marie-Jeanne Rossignol, les points de vue autour de Benjamin Franklin sont fort éloignés des images d’Epinal qui figurent en bonne place dans les manuels d’histoire. En quelques pages, le lecteur se retrouve plongé dans un univers où les temporalités et les croyances, les rites et les pratiques, diffèrent beaucoup de l’Amérique contemporaine.

3Réunis par Jean-Yves Pellegrin, traducteur de l’auteur, les articles consacrés à Richard Powers abordent les turbulences, les discontinuités et les ambiguïtés d’une œuvre insaisissable. Ils montrent comment les romans s’ouvrent à leurs propres variations, à leurs entremêlements avec la science, mais aussi à d’autres formes d’art, musicales, photographiques ou cinématographiques, et inventent ainsi une poétique de l’incertitude.

4Ce saut temporel et conceptuel nous conduit à l’Amérique d’aujourd’hui, à travers les musées, les chansons, les films, les séminaires et les colloques. Dans les rubriques habituelles, l’actualité culturelle, scientifique et intellectuelle est éclairée avec tact et curiosité.

5Nous vous invitons ainsi à prendre le temps et le plaisir de découvrir ces regards multiples sur l’Amérique. Avec pertinence, Elise Marienstras cite dans son article un extrait de l'almanach, Poor Richard Improved, où Franklin écrit en 1758 : « doest thou love Life, then do not squander Time, for that's the stuff / Life is made of, as poor Richard says». Cet adage a sans doute encore du bon…

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Editorial », Transatlantica [En ligne], 2 | 2009, mis en ligne le 01 février 2010, consulté le 23 mars 2017. URL : http://transatlantica.revues.org/4724

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Transatlantica – Revue d'études américaines est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo AEFA - Association Française d'Etudes Américaines
  • Revues.org